Contraintes et opportunités du nouveau règlement sur les subventions étrangères - 12 juillet 2023

La Commission européenne a adopté un nouveau règlement relatif aux subventions étrangères. Ce règlement constitue à la fois une contrainte (pour les entreprises bénéficiant de subventions étrangères qui auraient à les notifier). mais également une opportunité en tant que nouveau moyen de défense pour contester des concentrations ainsi que des marchés publics (par rapport à des concurrents bénéficiant des subventions en cause). Le règlement est applicable à partir du 12 juillet 2023, et impose notamment des obligations de notification préalable à compter du 12 octobre 2023.

Publié le 
20/7/2023
Contraintes et opportunités du nouveau règlement sur les subventions étrangères - 12 juillet 2023
 

Photo de Guillaume Périgois sur Unsplash

Des obligations de notification préalable s’imposent dans les situations suivantes :

(i)               Une subvention étrangère existe, c’est-à-dire « lorsqu’un pays tiers octroie, directement ou indirectement, une contribution financière qui confère un avantage à une entreprise exerçant une activité économique dans le marché intérieur et qui est limitée, en droit ou en fait, à une ou plusieurs entreprises ou à un ou plusieurs secteurs » ; ET

(ii)              L’une des conditions suivantes est réunie :

  • Notification préalable de concentrations (en plus de l’obligation déjà existante en matière de contrôle des concentrations concurrence) : En cas de concentration au sens du Règlement sur le contrôle des concentrations (c’est-à-dire en cas de prise de contrôle), il existe une obligation spécifique de notification préalable lorsque :
  • Au moins une des entreprises parties à l’opération est établie dans l’UE et réalise un chiffre d’affaires dans l’Union qui excède 500M€ ; ET
  • Les entreprises ont reçu de pays tiers des contributions financières qui excèdent 50M€ au cours des trois années précédant la conclusion de l’accord notifié.
  • Notification préalable des contributions étrangères dans le cadre des procédures de passation de marchés publics ou de concessions : Une notification préalable de contributions étrangère doit être effectuée lorsque :
  • La valeur estimée du marché public/concession excède 250M€ ; ET
  • L’opérateur économique a bénéficié de contributions financières au cours des trois années précédant la notification, supérieures ou égales 4M€ par pays tiers.

Ces nouvelles obligations ne doivent pas être prises à la légère, d’autant plus que :

(i) Elles emportent une obligation de standstill / suspension, c’est-à-dire que tant que l’autorisation de la Commission n’a pas été obtenue, l’opération ne peut être implémentée ;

(ii) La violation de cette obligation de notification préalable expose les contrevenants à une amende pouvant aller jusqu’à 10% du chiffre d’affaires.

Flèche en arrière
Retour vers toutes les actualités

Vous souhaitez bénéficier d'une démonstration de la plateforme Livv ?

Dans vos bureaux ou en visio, nos équipes s'adaptent à vos besoins. Vous pouvez également nous contacter via notre formulaire de contact.

Prendre RDV pour une démo

Les dernières actualités du droit des affaires

Tout voir

Vous souhaitez bénéficier d'une démonstration de la plateforme Livv.eu ?

Dans vos bureaux ou en visio, nos équipes s'adaptent à vos besoins.

Accédez à la connaissance du droit des affaires en quelques clics

Inscrivez-vous gratuitement sur Livv et bénéficiez de notre expertise en droit des affaires.

Essayer gratuitement pendant 15 jours
Élément décoratif accompagnant un texte descriptif Livv.

Inscrivez-vous à la newsletter Livv

et recevez chaque semaine des informations exclusives en droit des affaires